samedi 12 février 2011

Ah que courir est un chouette sport de nana !

Nous sommes quelques uns à casser la croûte ensemble à midi et devant notre dessert qui nous donne une relative mauvaise conscience (un peu pour les amateurs d’îles flottantes, beaucoup pour les fans de moelleux au chocolat …), la conversation s’oriente sur les sports pratiqués par chacun.

Alors, il y en a pour tous les goûts : le golfeur attaque. Réactions : « Waouh, y en a pour cher de matos, non ? » A l’annonce du prix de l’attirail, ah oui, en effet … mais euh, y a besoin de tout ça, comme accessoires ? Bon, au moins comme ça, les jours où tu ne joues pas, tu as de quoi remuer la ratatouille. Ah, et le prix d’un parcours, c’est encore pire ? Ben c’est sûr, s’il faut vendre la voiture pour se faire un « 18 trous », c’est très moche !
Et puis il y a le nageur : « Moi, je vais à la piscine municipale 3 fois par semaine, j’ai juste besoin d’un slip de bain et d’une serviette, et c’est parti. ». C’est sûr que là, c’est plus facile. Une petite paire de lunettes, quand même ?
L’amatrice de Body Balance, Step et compagnie nous vante sa super salle de sport de la mort qui tue, qui met même à disposition des serviettes hyper-moelleuses à l’entrée et plein d’autres réjouissances, c’est sûr que pour le prix de l’abonnement, elles peuvent être bien moelleuses, les serviettes.

Et forcément, la conversation arrive sur moi : « Et toi, tu fais quoi ? » Réponse : « Moi, je fais de la course à pied ». « Ah oui, du footing, du … jogging, c’est ça ? Y a juste besoin d’une paire de baskets, pour ça ? C’est cool ! »

« Euh non, déjà ce ne sont pas des baskets, ce sont des chaussures de running, et les chaussures, il en faut 2 paires pour laisser reposer le caoutchouc entre 2 sorties.  J’avoue, j’en ai aussi une paire en réserve (oui je sais, c’était les soldes …). Ensuite, j’ai des chaussettes anti-ampoules, alors je les ai de différentes couleurs, pour assortir avec le haut : des bleues, des roses, des jaunes fluo, des noires, des blanches et des saumon, c’est le minimum, j’ai résisté au vert, pour l’instant ».
Je précise aussi que j’ai des semelles de correction sur mesure pour mes petits petons délicats que j’aime, et là, les mecs, ils se sont tous arrêtés de manger leur moelleux au choc’ pour me regarder d’un air plus que dubitatif en se demandant si c’est du lard ou du cochon. Non non, c’est du peton, et le repos du caoutchouc, c’est un vrai concept, ça !

Et puis non, sans rire, vous ne m’imaginez quand même pas dans un pantalon de jogging tout mou, qui tombe sur mes fesses juste un peu moins molles en tire-bouchonnant sur mes mollets de coq, tout de même ? J’ai un collant de compression, un collant pour le froid, des corsaires pour le tiède, des jupettes et des shorts pour le chaud, c’est tout de suite mieux, au niveau du look, non ?

Forcément, je me fais chambrer à mort : allumée de la mode, fashionista hystérique qui accessoirement court un peu pour promener ses fringues, seules les nanas peuvent me comprendre à ce stade de la conversation. Les autres comptent les mètres de placards que je dois occuper avec tout ça à la maison.

Bon, je passe rapidement sur le soutien-gorge spécial running, qui ne pique pas, ne gratte pas, ne glisse pas, ne plisse pas, hein, vous comprenez. Et puis des T-shirts techniques à manches courtes pour l’été, à manches longues pour l’automne et bien chauds pour l’hiver, sachant qu’à la demi-saison, ça peut être aussi un T-Shirt avec des manchons de running, si si, après vous déroulez les manchons sur les poignets.
Réactions mitigées : « T’as raison, déroule, ma poule ! »

Mais, le plus important, c’est le coupe-vent imperméable, d’ailleurs, je l’ai pris en rose, comme ça, on me voit mieux le soir … pour la sécurité, hein, on s’entend. Quelques accessoires pour compléter la panoplie : des gants pour l’hiver, une montre chrono, une casquette quand il pleut, un bonnet quand il caille, un bandeau pour varier du bonnet, mais bon, là c’est du détail, on a fait le tour des basiques.

La conclusion de la conversation ? Ben faut quasiment prévoir une armoire de fringues et casser son plan d’épargne logement pour courir, ça fait peur, mais c’est bien connu, le sport, c’est la santé ! Et hop, j’avale ma boule de glace vanille sur mon moelleux au choc’ …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire